Thirsty

J’aime ça,

Les petits bruits
Quand tu bois,
Ton visage
Animé
Doucement
Est un visage
Ami
Dans mes 23

Jungles.

Quand tu bois
Parfois,

Tu gardes un peu d’eau
Pour ma bouche
Et sa tiédeur
Portée sur ta
Langue
Est un doux
Sirop
Qui perle
Sur mes lèvres.

Abreuvées.

———–

S ?

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Parfois je me mange

Une partie du
Corps
Révélée
À la
Brûlure
D’une nouvelle
Douleur

Est une grimace
À peine retenue.

Clavicule,
Le
Mot est
Étrange !

23 fois
Détesté.
Sombre et
Sublime,
L’os
Déjà bouilli
Est
Presque
Avalé.

T’as peur ?

Parfois,
Je me

MANGE.


https://bustingarin.wordpress.com/

Inspiré par la superbe gravure de Bustin Garin  » La douleur est obligatoire, la souffrance optionnelle ».

Merci.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La théorie des cuillères – Psychologue.net

https://www.psychologue.net/articles/la-theorie-des-cuilleres

Pour l’entourage, qui ne comprend pas et/ou ne cherche pas à comprendre.

Aux personnes malades que ça peut aider. Ça m’a permis de me sentir moins coupable face à cette inertie tant détestée.

Prenez soin de vous, et des personnes qui comptent.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Inside it smells…

Je cache
Mes vies absurdes
Et difformes.
Mes vies sans vie,
Mes vies mortes.

Le placenta
Qui s’accroche
Dégage une
Odeur
De métal.

Il se décompose,
Il traîne
Au sol

Comme mes
Histoires,
23 mensonges
D’une vie
Cousue
De fer
Blanc,

Et quand
L’odeur
Prendra
Toute la place
Et que mon
Corps
Sera
L’essence
Épaisse
De ma
Fin,
Personne
Ne saura :

Doucement,
Je ferai ça

Bien.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Touchée dans la pulpe du caillou

https://bustingarin.wordpress.com/

Bustin Garin, ou petite histoire d’un artiste qui donne d’autres couleurs à mes jours et mes nuits.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

« Bah alors, faut oser ! »

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Dernière danse

Et je roule à terre,
J’épouse le sol même,
23 lattes et
Je me fonds
Je m’écorche
Au clou bien
Caché,
Je me répands,
Femme fontaine
Sur les planches.

Et
Dans un cri,
Muet.

Je

DISPARAIS.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Not afraid

Ma garce,
J’ai eu peur oui,
Que ça transperce
L’armure du Dragon,
La Force
Aspirée,
Moi je suis

Nue.

Et seule.

Tu as soufflé mon nom
Dans l’oreille
Malade,
J’ai perdu pied,
Je n’ai pas reconnu
Ta voix

De salope parasite
Et puant la
Mort.

23 fois j’ai livré les batailles,
De la terre
Et du sang
Dans la bouche
Mais l’autre nuit
J’ai cédé,
Putain,
Tu as dit
MON nom !

Je me souviens
Comme tout s’écroule
À l’approche de
Tes pas,

Mais il restait
L’amulette,
Le sort peut être
Joli.

Une voix,
À l’opposé de
La tienne,
A su dire

Le vrai,
Celui qui me rattache
À la vie.

Je te chasse
Comme je te
Hais,

Ma garce,
Je te fracasse
Salope aigrie,

Fuis comme tu es !

—————-

Merci à la femme amulette.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Vivre. Et lâcher.

Et si la danse
Ne cesse jamais,
Qu’elle prend le
Pas
Sur les heures,
Et les histoires
Il faudra
Partir,
Tu sais,
C’est mieux,
Il faudra
Lâcher.

Tes souvenirs de moi,
Libre encore,
Nos éclats,
23
Dans le vent
Avant qu’il tourne,
Et qu’il tourne.

Un jour,
Ça tournera trop,
Et
Trop vite,

Je ne pourrai plus
Porter mon nom,
Mon corps
Et tout le reste.

Un jour
Tu sais,

Au détour…

Il faudra

LÂCHER.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Disease – chapter 2

Coupée en
2,
Une femme
Tronc,
Le corps tronqué
Pas tranquille
Je cherche
Encore.
L’autre moitié.

Dans la sciure,
Chut-e
Le bruit sourd
Est retenu.

L’autre part
Scarifiée,
Sacrifiée aux
23 vents
D’une tempête
Dans le barnum
Dans ma tête,

Alouette,

Cric crac le cou,
Je perds les os
Darling,

Je bouffe mes

Plumes.

Strange circus !!!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire